mardi 17 août 2010

Le Bloc québécois : autopsie d'un ridicule échec qui s'est retourné contre ses créateurs!!!










En soulignant le 20e anniversaire de son élection comme député fédéral, le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, a eu l’audace de se comparer à Ronald Reagan, tout en évoquant le discours historique que l’ancien président américain a prononcé, en 1987, devant le Mur de Berlin!!!

Étrangement, quand je vois Gilles Duceppe, c'est le visage de Mao Tsé-Toung qui me vient en tête, bien avant celui de Ronald Reagan!!! C’est peut-être parce qu’il prenait pour les communistes, durant la Guerre froide!!! Membre du Parti communiste-ouvrier (PCO), dans les années 1970, il est préposé aux bénéficiaires à l'hôpital Royal Victoria, à Montréal!!! Au début des années 1980, alors que la direction du PCO fait l'objet de vives critiques, Gilles Duceppe quitte le parti et il rejoint les rangs de la CSN, pour laquelle il devient un organisateur, puis un négociateur syndical dans le secteur de l'hôtellerie!!!

En passant, est-ce normal que, à part Duceppe lui-même et quelques exceptions comme Pierre Paquette, Serge Ménard, Christiane Gagnon, Michel Guimond, Pascal-Pierre-Patrick-Paulo Paillé, Bernard Bigras, Maria Mourani, Daniel Paillé et Jean Dorion, je sois absolument incapable de nommer un seul député bloquiste, voire même d'en reconnaître un sur une affiche, hein???

Et ça, c'est quand Duceppe
accepte de les sortir du garde-robe!!! Le Bloc, c'est l'ADQ du fédéral : un one-man show politique sans intérêt où le chef prend toute la place, comme l’analysait la journaliste Chantal Hébert, l'année passée!!!

Je
peux dire la même chose du NPD qui est encore pire, car, à part Jack Layton, Olivia Chow, Thomas Mulcair et Yvon Godin, je suis absolument incapable de nommer un seul député néo-démocrate et d’en reconnaître un sur une affiche!!!

On voit où Duceppe
prend ses inspirations!!!

Le Bloc, c’est le plus grand
échec des souverainistes québécois!!! René Lévesque avait bien pressenti un échec de ce genre, deux décennies plus tôt, en disant que les victoires électorales d’un parti souverainiste à Ottawa n’auraient aucun impact réel, tout en privant le PQ de renouvellement et de rajeunissement, les jeunes militants risquant fort d’aller à Ottawa et de se détourner du vrai champ de bataille qui est le Québec, en plus du fait qu’un tel parti dépendrait obligatoirement de l’adversaire, de son agenda et de ses stratégies, qu’il serait obligé de faire fonctionner le Canada, qu’il serait assujetit au Canada et qu’il montrerait que le Canada est un pays qui peut fonctionner, alors que ce n’est pas le cas!!! Dans les faits, le Canada est une colonie britannique qui est assujetit à la Couronne britannique, qui a des institutions typiquement britanniques et qui s’est construit, en 1867, sur une fraude électorale, afin d’institutionnaliser notre statut de minoritaires!!!

Ce n’est pas de ma
faute, si c’est la réalité!!! Je suis justement souverainiste, parce que je veux que le Québec sorte de cette colonie britannique qui est, rien de moins, qu’illégitime et qu’anti-démocratique, alors!!!


Comme je le disais récemment, le Bloc québécois était, est et sera toujours le plus grand obstacle à l'accession du Québec à l'indépendance!!! Si la Cour internationale de Justice (la CIJ) nous refuserait de nous accorder une accession à l'indépendance à la Kosovo, c'est, en grande partie, parce que nous, les souverainistes, avons été trop stupides, trop caves et que nous avons trop manqué de jugement, de stratégie et de sens politiques pour permettre la formation d'un parti souverainiste à Ottawa!!!

Le Bloc aurait été créé pour traficoter avec Ottawa et, ainsi, empêcher Jacques Parizeau de réaliser l'indépendance!!! Ce n'est pas pour rien que Claude Bachand, le député bloquiste de Saint-Jean, avait travaillé en secret contre l'indépendance en voulant saboter le référendum de 1995!!! En plus, le Bloc aurait été créé pour bloquer notre pouvoir au fédéral, afin que les Québécois n'aient plus jamais un premier ministre majoritaire à Ottawa et qu’ils ne soient plus jamais représentés adéquatement dans le gouvernement, en attendant l’indépendance!!!

Le Bloc nous lie les mains, d'élections en élections!!! Ce parti-là est plus un club med pour les gauchistes, pour les syndicalistes et pour l'extrême-gauche québécoise (les amis d’enfance de Duceppe) qu'un vendeur de souveraineté à Ottawa!!! D'ailleurs, je ne considère pas Duceppe et sa gang comme étant de vrais souverainistes, mais, plutôt, comme étant des BS corporatifs qui se font payer par le gouvernement fédéral pour faire fonctionner le Canada, afin que les Québécois se sentent comme chez-eux dans «le plusse meilleur pays du monde»!!! Pourquoi pensez-vous que le Bloc et Gilles Duceppe trouvent des supporteurs au Canada anglais, hein
???


Je ne suis pas sûr que, si ils étaient soumis au même contexte politique qui a eu cours, dans la foulée de l’échec de l’Accord du Lac Meech, Lucien Bouchard et Jean Lapierre auraient créé un parti souverainiste à Ottawa, un parti qui, aujourd’hui, ne se dit même plus souverainiste, qui n’en parle même plus (les discours creux de Duceppe sur «la défense des intérêts et des valeurs du Québec» ne comptent pas, puisqu’il n’a jamais défini clairement ce que peuvent bien être ces dits intérêts québécois et ces dites valeurs québécoises) et où tout ce qui compte vraiment, c’est de lutter contre la «méchante» droite en devenant un parti qui est au service des «vieilles picouilles» de la gauche pure et dure, de se faire l’ami des terroristes et de faire fonctionner le Canada sur la base des valeurs socialistes de Duceppe, tout en allant chercher, sur le dos des Québécois, une pension du fédéral (la cinquième pension en importance dans l’Histoire du Parlement canadien, dans le cas de Duceppe) avec la belle feuille d’érable sur l’enveloppe, gracieuseté des mesures (ironie du sort) qui ont été adoptées sous le gouvernement libéral de Jean Chrétien!!!

Ainsi, alors que l'identité québécoise d'antan était définie autour de vecteurs ethniques (était Québécois tout individu de souche canadienne-française d'héritage catholique et francophone), nous dit le doctorant en Sciences politiques et le chargé de cours à l’Université Laval et à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), Jean-François Caron, l'identité politique qui est formulée par le chef du Bloc québécois relève davantage d'une adhésion claire et sans équivoque à de grands principes (est Québécois tout individu pacifiste, prônant le développement durable, qui se montre favorable aux mariages des conjoints de même sexe, au contrôle des armes à feu, à la réhabilitation des jeunes délinquants, au détriment d'une approche plus répressive, à la légalisation de la marijuana, etc.)!!! En d'autres termes, à en croire Gilles Duceppe, un Québécois serait un animal politique humaniste qui est animé par des principes, ainsi que par des valeurs progressistes et sociales-démocrates, et qui serait une sorte de modèle moral pour le reste de l’Humanité!!!

[…]

Cela marque une perversion de l'esprit fondateur du Bloc québécois et de Lucien Bouchard qui avait su faire de ce parti une coalition arc-en-ciel formée autant de gens de gauche que de droite, nous dit Caron!!! Or, depuis les 10 dernières années, Gilles Duceppe a purgé son parti de ses représentants de la droite ou, tout simplement, de ses députés réfractaires à jouer le rôle de laquais serviles approuvant sans rien dire les idées du chef, car, il ne faut pas se tromper, Gilles Duceppe a su faire du Bloc québécois un parti qui est à la solde de ses idées personnelles qu'il a héritées de son passé notoire de marxiste-léniniste!!! Malheureusement, ce parti socialisant, qui prétend parler au nom du Québec et de ses valeurs, s'est, graduellement, aliéné d'une partie de plus en plus importante des Québécois
!!!


Désolé, mais, moi, le Bloc de Duceppe ne me convient pas du tout!!! Je ne me reconnais pas dans ce parti-là.


Le Bloc n’a rien fait, quand le CRTC, un organisme fédéral de censure qui est infesté de libéraux, menaçait de fermer une station de radio du Québec, parce qu’elle ne cadrait pas avec les sacro-saintes valeurs KKKanadiannes qui, avouons-le, sont très anti-américaines!!!

Le Bloc veut forcer les Québécois à remplir un formulaire fédéral pour envoyer des renseignements privés sur eux au gouvernement fédéral, sous peine de se voir privé de services gouvernementaux fédéraux et en les gardant prisonniers au Canada (comme les Cubains qui ne peuvent pas quitter Cuba et qui doivent s’enfuir sur un bateau pour rejoindre les États-Unis, terre de liberté et de démocratie, par la Floride), puisqu’ils se verraient confisquer leur passeport canadien!!! Un «souverainiste» («collabo» et «traître» seraient des mots qui seraient beaucoup plus justes pour décrire cette «idée» de Duceppe) qui utilise le passeport canadien comme argument pour pourvoir enfermer les Québécois dans le Canada, si ils ne répondent pas à un formulaire fédéral, trouvez l’ereur, vous!!!





Un homme si «vert» et si vertueux (et si crédible) qui a de si beaux principes écologistes et qui crache sur les «méchants» sables bitumineux de l’Alberta «dégueulasse» à qui mieux mieux, en plus de demander l’intervention du fédéral pour arrêter ça, alors que les sables bitumineux sont des ressources naturelles, une compétence provinciale, et qui (douce ironie) se trouve à avoir des placements dans ses mêmes sables bitumineux, en plus d’être si ignorant en matière de finances personnelles (il ne faut pas trop en demander à un syndicaleux de la CSN) qu'il se trouve à avoir investi chez Power Corporation (le Saint-Empire de Paul Desmarais, le Seigneur de Sagard), chez Stephen Jarislowsky (un charmant monsieur qui a déjà comparé le nationalisme québécois au nazisme) et chez Barrick Gold, une compagnie qui a tant les mains propres!!!



Quant à moi, ça fait longtemps que j’ai penché pour de bon vers la deuxième option!!!


L’échec du Bloc québécois, ce n’est pas seulement l’échec de Gilles Duceppe qui peut, comme je le disais l’année dernière sur le blogue de Joseph Facal, remercier le ciel d’avoir été favorisé par les circonstances (contexte post-référendaire et non-respect des promesses du NON en 1997, Loi sur la clarté référendaire en 2000, scandale des commandites et déséquilibre fiscal en 2004, scandale des commandites, Rapport Gomery, Option-Canada, Affaire Goodale et déséquilibre fiscal en 2006, sans oublier, bien sûr, le succès de sa campagne de peur anti-conservatrice en 2008 sur les coupes dans les subventions aux zartisss, même si c’était de la pure bullshit démagogique), sinon son passage à la tête du Bloc aurait été beaucoup plus court!!! Le seul véritable succès que ce parti ait connu, c’est en 1993, quand les Québécois ont voté par conviction pour le parti de Lucien Bouchard, le tout dans le contexte post-Meech et post-Charlottetown!!!



L'heure est venue, pour les souverainistes, de mettre un terme à cette mauvaise farce qu'est le Bloc québécois, mauvaise farce qui a prouvé son échec et qui a fait reculer la cause souverainiste d'au moins 30 ans, en confortant les Québécois dans la pensée que, finalement, le Canada, ce n'est pas si pire que ça, tant que le vaillant Bloc québécois soit là pour nous protéger!!!


La souveraineté se fait à Québec et non pas à Ottawa!!!


J'ai une question pour Gilles Duceppe : admettons que vous soyez vraiment un souverainiste, le seriez-vous encore, si le gouvernement fédéral appliquait vos idées socialistes à la lettre, hein???


Poser la question, c'est y répondre!!!





Lire aussi sur ce blogue


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire