dimanche 30 mars 2014

Le Parti conservateur du Québec : la voix de la «vraie droite»???


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 






Le Parti conservateur du Québec est encore un parti qui est marginal, mais ce n’est, maintenant, plus un parti qui est insignifiant!!! Si son chef précédent, Luc Harvey, ne se distinguait pas, particulièrement, par ses lumières et si il multipliait les bourdes et les inepties, il est parvenu à attirer, dans ses rangs, Adrien Pouliot, un homme qui a l’estime du milieu des affaires et qui a une réflexion qui est articulée, aussi abrasive et aussi radicale soit-elle!!! Plutôt inconnu à Montréal, il trouve un écho à Québec!!! Si il est résolu à s’engager, pendant longtemps, en politique, son parti peut espérer croître un peu, bien que, évidemment, il soit, probablement, condamné, structurellement, à une existence périphérique, à la manière d’un tiers-parti qui est un peu plus gros que les autres formations politiques qui sont classées dans cette catégorie!!!


On le sait : ces dernières années, on a trouvé bien des gens qui voulaient faire émerger le débat «gauche-droite», au Québec, pour pouvoir se libérer d’une question nationale qui est ressentie comme étant un carcan!!! Une nouvelle offre politique pourrait, alors, émerger, en désencombrant l’espace public des partis traditionnels!!! Dans ce contexte, le Parti conservateur se veut le représentant de la «vraie droite», au Québec!!! Par un effet de contraste, il faut comprendre qu'il existerait une «fausse droite» qui détournerait, systématiquement, les préoccupations des électeurs «de droite» pour les mettre au service d’une critique qui serait tiède et qui serait molle du modèle québécois, sans jamais l’attaquer dans son principe même, une fausse droite que représenteraient, actuellement le PLQ et la CAQ, à certains égards!!!


Il faut consulter le programme du Parti conservateur pour comprendre la profonde motivation de ses militants!!! À tous les problèmes, la réponse est la même, à savoir qu'il faut réduire la taille de l’État, comme si ce dernier était réductible à une forme de collectivisme bureaucratique!!! Inversement, il faudrait restaurer, absolument, la responsabilité individuelle, qui serait maltraitée par ce que l'on présente, pratiquement, comme étant une forme de socialisme à la québécoise!!! Cette vision, qui est celle de la nouvelle droite québécoise, n’est pas exempte d’un certain darwinisme social!!! Dans les faits, la solidarité collective permettrait, aux paresseux, de s’en remettre aux vaillants, pour leur survie, de là l’idéalisation de l’entrepreneur qui prendrait sa vie en main et de là l’admiration de plusieurs de ses militants pour une philosophe comme Ayn Rand!!! Le marché, et le marché, seulement, devrait présider à l’organisation de la société!!!


Si le Parti conservateur n’est pas, ouvertement, libertarien, nul doute qu’il s’agit de la philosophie politique qui l’inspire!!! Il ne s’agit pas d’un libertarianisme qui est, exclusivement, théorique, mais, plutôt, d’une forme d’anti-étatisme qui est primaire et qui est virulent!!! Cet anti-étatisme caractérise, en bonne partie, la région de Québec et il est alimenté par les radios qui y jouent une influence qui est aussi grande!!! Cet anti-étatisme s’alimente d’un grand ressentiment contre ceux que l'on présente souvent comme étant les privilégiés du modèle québécois!!! Sans surprise, la nouvelle droite québécoise s’enracine dans le terreau historique du créditisme, qui, à l'époque de la Révolution tranquille, a occupé la catégorie du «populisme de droite»!!! Nous ne sommes pas, ici, devant une doctrine qui flotte dans le ciel des idées pures, mais qui cherche à traduire certains affects et certains griefs qui sont contenus dans la culture politique québécoise!!!


C’est une lecture de l'Histoire qui se dévoile, par là!!! Depuis cinquante ans, fondamentalement, le Québec n’aurait pas progressé par lui-même!!! La Révolution tranquille serait un échec!!! Elle aurait accouché d’une société qui est surendettée et qui est bureaucratisée à outrance!!! Une écrasante fonction publique aurait confisqué la richesse à son seul avantage!!! Une nouvelle lutte des classes devrait s’ouvrir, en mettant en scène les travailleurs qui sont dépossédés du domaine privé contre les privilégiés et contre les spoliateurs du domaine public, qui sont souvent personnifiés par les «artistes», qui sont traités comme étant les profiteurs en chef de la social-démocratie!!! Pour cette droite, le Parti québécois est le symbole et l’incarnation de cette dérive collective et il faudrait l’abattre!!! La critique qui est légitime de l’État-Providence et de sa dégénérescence social-bureaucratique est, ici, radicalisée comme si il fallait opposer le Bien du marché et le Mal de l’étatisme!!! Ainsi tournée, cette critique perd le contact avec le monde réel pour se réfugier dans l’idéologie pure!!!


Le Parti conservateur prétend représenter la droite, mais on précisera qu’il s’agit de la droite qui est la plus fédéraliste qui soit et qu’il s’oppose, systématiquement, au nationalisme québécois!!! Ainsi, il tempère son individualisme radical par un patriotisme canadien qui est, particulièrement, exalté et on peut voir, sur les médias sociaux, ses militants se montrer, particulièrement, virulents, envers les indépendantistes et, encore plus, envers les péquistes, auxquels plusieurs semblent vouer une haine qui est indestructible!!! En s’accrochant au Canada, ils trouvent ainsi à se brancher à l’univers mental du capitalisme anglo-saxon, qu’ils divinisent, comme si les peuples de la langue anglaise étaient les vrais gardiens de la liberté, à travers le monde!!!




Le Parti conservateur de Adrien Pouliot n’est donc une création politique qui est artificielle, même si on peut se demander si il n’a de conservateur que le nom, car qu’est-ce qu’un conservatisme qui sacrifie la transmission culturelle et l’enracinement identitaire pour un individualisme qui est sacralisé??? Quoi qu’il en soit, il représente la nouvelle mouture de cette vieille aspiration, qui est, aujourd’hui, renaissante, à une droite fédéraliste qui est décomplexée et qui est concentrée sur la critique de l’étatisme, mais qui dénonce, plus largement, les valeurs qui sont dominantes d’un Québec que l'on croit être, socialement, décomposé!!! Il dispose aussi d’un terreau sociologique qui est potentiel dans la région de Québec!!! Une partie de la vieille ADQ pourrait se reconnaître dans ses thèmes et, faut-il le dire, surtout dans le thème de la révolte anti-fiscale!!!


Il y a donc un terreau sociologique pour cette nouvelle droite qui cherche, désormais, à s’exprimer, politiquement!!! À tout le moins, elle a des militants et elle dispose d’une certaine visibilité médiatique!!! Mais, le fédéralisme radical de Philippe Couillard et la révolte des contribuables de François Legault laissent peu d’espace au parti de Adrien Pouliot!!! D’ailleurs, les représentants médiatiques de la nouvelle droite québécoise semblent, à ce moment, être paniqués par un éventuel gouvernement majoritaire du PQ qu’ils lancent déjà l’appel à un vote en bloc pour le PLQ, afin de bloquer le séparatisme qui serait victorieux!!! Chez ces gens-là, l'anti-péquisme radical est une motivation politique à part entière!!! Et, le jeune Parti conservateur en fera, visiblement, les frais!!!


Néanmoins, Adrien Pouliot a trouvé un bon slogan, en disant vouloir devenir le «Amir Khadir de la droite», c'est-à-dire un trublion parlementaire qui parvient à s’imposer dans le système médiatique comme étant le représentant de la «vraie droite» et qui entend transformer, par là, les frontières du débat public!!! Son objectif, pour cette élection, est d'exister!!! Il n’y parviendra, probablement, pas, même si, dans son comté, il pourrait réaliser un score qui serait honorable!!! Plus largement, il sera intéressant, le soir de l’élection, d’observer les résultats de son parti dans la région de Québec!!! Malgré le retour du bipartisme, parviendra-t-il à dégager, quand même, un créneau électoral qui soit significatif, aussi minime soit-il??? C’est à voir, le soir du 7 avril prochain!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire