mardi 10 février 2009

L'Affaire Bouchard-David : perdition de notre système d'éducation et censure dégueulasse!

Nazisme, Marc Lépine en puissance, incitation au vandalisme d’un manuel scolaire appartenant à l’école, alors qu’il s’agit uniquement d’un putain de cahier d’exercices appartenant à l’élève et dont les pages sont détachables par-dessus le marché, pluie de plaintes au CRTC, retrait des ondes, menaces de mort et de poursuites au criminel, telles sont les attaques et les épithètes que Mouyial lance à Sylvain Bouchard, l’animateur du matin au FM 93,3, depuis une semaine! Pourquoi? Parce qu’il a OSÉ dénoncer la présence de Mère Térésa David, cheffe marxiste du parti politique Culbecistan suicidaire et fémi-fasciste, dans un cahier d’exercices de l’aberration que constitue le cours d’Éthique et culture religieuse.

Christiane Charrette parle de DESTRUCTION d’un manuel scolaire à tour de bras devant Mère Térésa David, alors que c’est complètement faux, mais elle continue à le faire et elle a l’air de trouver ça très drôle, ce genre de désinformation. Lors d’une entrevue d'une complaisance assez rare avec Mère Térésa David, Benoît Dutrizac associe Butch au nazisme, idéologie totalitaire responsable de la Deuxième Guerre mondiale, guerre qui s’est soldée par 60 millions de morts et un génocide des plus horribles contre les Juifs où on a recensé 6 millions de morts chez le peuple juif. Dutrizac associe même Sylvain Bouchard à Marc Lépine, le tireur fou misogyne qui a tué 14 femmes à l’École Polytechnique le 6 décembre 1989 en disant même qu’il aurait dû se taire à cause du film qui est sorti la semaine dernière sur cette tragédie. Le blogue dont parle Mère Térésa David dans son entrevue avec Benoît Dutrizac est Pour une école libre au Québec et voici la réplique de l’animateur du dit blogue! Josey Arsenault, la co-animatrice de Butch, a même reçu un courriel d’un auditeur frustré l’enjoignant à se désolidariser des propos de Bouchard en tant que femme. Petite précision pour l’auditeur en question : Josey Arsenault N’EST PAS féministe et elle est d’accord avec les propos de Butch!

En passant, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais LCN et TVA ne font pas un spin sur cette affaire-là, contrairement à la très objective Radio-Cadenas avec ses reportages merdiques et biaisés à mort sur ce sujet, comme celui-là où on voit tout le mépris que la journaliste peut ressentir envers Sylvain Bouchard dans ses yeux. Butch n’a absolument plus rien à dire là-dessus, le concours est fini depuis le 30 janvier dernier et le jeu vidéo Guitar Hero, qui était le prix du concours, a été tiré. Mais non, Radio-Cadenas embarque là-dessus à pieds joints, que ce soit à la radio ou à la télévision ou sur Internet. Ce spin est largement prémédité, puisque Butch a reçu un courriel d’un employé de Radio-Cadenas pour l’informer que ses collègues ne le lâcherait pas d’une semelle. Quoique, il y avait tout de même de l’espoir avec cette station corrompue en écoutant Simon Durivage qui ne comprenait absolument pas pourquoi il devait parler de ça. André Arthur en a aussi parlé à son émission du midi à TQS et c’est le seul animateur de télévision à avoir fait mention du film Le Cercle des poètes disparus qui a inspiré Sylvain Bouchard pour son concours «Déchirez Françoise David de vos cahiers d’ECR!».

Vous trouverez le tout à partir de 16:39 de la période 7h30 à 8h00 jusqu’à 18:20 de la période 8h00 à 8h30 de l’émission de Sylvain Bouchard du 5 février dernier.

En passant, un jeu vidéo Guitar Hero coûte 60 euros, ce qui donne 96,08$, donc pas loin de 100$, et non pas 300$ comme le dit faussement Mère Térésa David depuis le début. C’est la console qui coûte 300$, pas le jeu vidéo en tant que tel. Bien sûr, on parle ici de dollars canadiens. Mais ça, jamais elle n’aura l’honnêteté intellectuelle nécessaire pour rectifier les faits. Il y a même des blogueurs qui incitent les gens à porter plainte au CRTC à cause de ça et on en est même rendu à BRÛLER UN LIVRE, maintenant. Tym Machine les a ramassé ici, le Brouilleur d’ondes en a parlé ici et Antagoniste.net, ici. Voulez-vous d’autres faits? Dans une école secondaire de Québec, une enseignante d’Éthique et culture religieuse a invité comme conférencier spécial nul autre que le député-poteau de l’inutile Bloc dans le comté de Louis-Hébert, Pierre-Paul-Pascal-Patrick-Paulo Paillé (PPPPPP). Thomas Mulcair était où? Denis Coderre? Où était Josée Verner? Quand on invite un politicien dans un cours du secondaire pour donner des outils nécessaires à nos jeunes, afin qu’ils apprennent COMMENT penser et non pas QUOI penser, on invite un député de tous les partis politiques pour que les jeunes aient avec eux tous les points de vue possibles, sinon c’est ni plus ni moins que de la propagande en faveur d’un parti ou d’une idéologie. Dans ce cas-ci, c’est de la propagande gau-gauchiste. Si ça avait été Josée Verner à la place de PPPPPP, j’aurais dit que c’est de la propagande en faveur du Parti conservateur du Canada, mais là, c’est de la propagande en faveur de l’inutile Bloc.

Source : 6:44 à 21:50 de la période 7h30 à 8h00 de l’émission de Sylvain Bouchard de ce matin!

«Regardez, là, les jeunes : Pierre-Paul-Pascal-Patrick-Paulo Paillé! Lui, c’est un modèle, un héros et aujourd’hui, il est député du Bloc québécois et il milite pour la justice sociale à «défendre les intérêts du Québec à Ottawa». Prosternez-vous devant lui! C’est un dieu.»

J’imagine que c’est ça que l’enseignante a dit à ses élèves en présentant PPPPPP devant la classe. C’est la même chose qui s’est passée avec le cahier d’exercices d’ECR ou apparaît Mère Térésa David. Donc, que le Canadien de Montréal, une institution qui fait partie de notre Histoire, soit enseigné dans les écoles, c’est un scandale pour nos médias, mais que Mère Térésa David soit présente dans un cahier d’exercices pour que nos profs puissent faire de la propagande communiste de bas étage et que Pierre-Paul-Pascal-Patrick-Paulo Paillé soit un conférencier spécial invité dans une classe pour faire de la propagande bloquiste de bas étage, c’est correct. Le Québec est vraiment le champion du deux poids deux mesures.

DÉ-GOÛ-TANT!!!!!!

Tout ça démontre deux choses.

Premièrement, nous assistons de façon très impuissante à la perdition de notre système d’éducation où les professeurs n’apprennent plus à leurs élèves COMMENT penser, mais bien QUOI penser. Le cours d’Éthique et culture religieuse n’est que la pointe de l’iceberg, car, si je prends en compte le fait que, en septembre 2009, les cours d’économie, d’Histoire et de géographie seront complètement fusionnés avec la science politique dans un seul cours appelé Monde contemporain où on crachera une bouillie marxiste absolument incompréhensible que l’on enfoncera ensuite dans la gorge de nos jeunes, je ne devrais pas être trop étonné de la perdition de notre système d’éducation. L’Histoire, la géographie, l’économie et la science politique doivent être enseignées séparément, afin de permettre une multidisciplinarité, car chaque discipline de Sciences humaines (Histoire, sociologie, psychologie, science politique, économie, anthropologie et géographie) aborde une problématique humaine sous un angle particulier et exclusif. La géographie s’intéresse au lieu, au territoire, à l’espace et à l’organisation spatiale. L’Histoire s’intéresse au temps et au changement. La science politique s’intéresse au pouvoir et au contrôle. L’économie s’intéresse à la rareté, aux besoins/ressources et à l’échange. L’anthropologie s’intéresse à la culture et à l’évolution. La sociologie s’intéresse à la culture, aux institutions et aux rapports sociaux. La psychologie s’intéresse à l’individu et au comportement individuel. C’est évident qu’une analyse exhaustive de telles problématiques, qui est la seule adéquate d’ailleurs, nécessite l’intervention de plusieurs disciplines, et donc un cadre d’intervention multidisciplinaire, sinon ça ne marche pas. Monde contemporain ne sera que de la poudre de perlimpinpin pour brainwasher nos jeunes, exactement comme le cours d’Éthique et culture religieuse qui donne Mère Térésa David comme héroïne du Québec et modèle à suivre. Ayant un DEC en Sciences humaines-profil Société-Monde, je sais de quoi je parle. Au lieu d’enseigner à nos jeunes à lire, à écrire, à compter et comment penser, les professeurs leur enseignent à être de bons p’tits soldats dociles.

Vive les Gardiens de la Révolution tranquille, s’tie!

Ceux qui ont «pensé» le cours Monde contemporain doivent être les mêmes crétins du Ministère de l’Ignorance du Culbecistan qui ont mit en place les compétences transversales, les bulletins incompréhensibles et qui sont incapables de revenir aux bulletins chiffrés, qui voulaient arrêter de compter les fautes de français à l’Épreuve uniforme de français au CÉGEP, un préalable pour l’obtention du DEC, en passant, qui tolèrent que nos futurs enseignants de français fassent 36 fautes et plus à leur examen final de dissertation écrite et qui nous sortent de nouvelles âneries à chaque année. Les âneries sont tellement débiles que même les parents ne peuvent plus aider leurs enfants, car il y a des concepts qui n’existent plus. Il y a eu un test en ligne et le Journal de Québec a révélé que les parents qui ont fait ce test ont une moyenne de 57%. D’où la perdition de notre système d’éducation!

La deuxième chose est la censure. Vous savez, j'étais de cette manifestation à Ottawa en 2004 pour sauver CHOI-FM des griffes totalitaires et fascistes du CRTC et j’ai ramassé ce même CRTC l’année passée pour avoir permis aux frères Rémillimarde de tuer TQS, une station morte et enterrée depuis le 31 août 2008 à mes yeux, brimant ainsi sans vergogne la liberté d’expression et le droit du public à l’information. Si le CRTC sort le même jugement sur le FM 93,3 qu'il a sorti sur CHOI-FM il y a près de 5 ans de ça juste pour cette broutille, je prédis un soulèvement populaire à Québec.

Vive la démocratie à la CRTC! Maintenant, cet organe fasciste sévit sur les blogues en fermant ceux qui ne concordent pas avec son idéologie rétrograde : gau-gauche étatiste, antisémite, anti-américain, environnementeur, etc.

Ce sont eux qui ont fermé mon premier blogue dans mon dos en pleine nuit pour absolument rien, si ce n’est peut-être parce que je les flattais dans le mauvais sens du poil avec mes opinions tranchées. Nous voilà maintenant à Cuba, le «modèle» des peckneaux du ReactW, s’tie! Bienvenu au Culbecistan, comme le dit avec justesse Barbara Kay! En passant, le Parti culbécois, le Parti de l’Amertume indépendantiste et Culbecistan suicidaire et fémi-fasciste ne veulent pas faire l’indépendance pour libérer les ondes publiques de l’emprise étatiste. Ils veulent augmenter cette emprise étatiste en créant un CRTQ. Un gouvernement qui refuse le privé en santé, je peux vivre avec. Mais, un gouvernement qui contrôle les ondes publiques en abolissant carrément les opinions divergentes ne vaut pas mieux que les dictatures totalitaires socialistes à la Hugo Chavez et à la Fidel Castro. Il faut abolir le CRTC et libérer à l’extrême les ondes publiques pour que l’on obtienne une véritable démocratie. L’État CRTCiste a mis Jeff Fillion, un honnête col rouge, à la rue.

Le CRTC et Onlineguardian poursuivent le même et unique but : détruire la liberté d’expression pour mieux détruire les opinions divergentes à celles de la pensée unique gau-gauchiste étatiste, syndicaleuse, antisémite, anti-américaine, environnementeuse, conspirationniste islamiste et fémi-fasciste du Plateau! Ce faisant, ils sont, tous les deux, illégaux, illégitimes, anti-constitutionnels et anti-démocratiques. Nous vivons dans une dictature de la pensée unique gau-gauchiste étatiste et c'est inacceptable. C'est même anormal, surtout qu'on ose dire que l'on vit dans une démocratie. Quelques fois, j'ai le goût de faire un Stéphane Gendron de moi-même en imprimant les pages d'accueil du CRTC et de Onlineguardian et de sacrer le feu dedans. Il me semble que ça me ferait du bien, car j'ai trop de colère en moi, et ce, même si ça fait 1 mois et demi que Onlineguardian, le CRTC de la blogosphère, m’a volé mon premier blogue. La vérité que l’Affaire Bouchard-David nous enseigne, c’est que nous ne pouvons pas avoir une pensée différente de celle de la Clique du Plateau au Culbecistan. On doit soutenir de toutes nos forces la corruption institutionnalisée de la gau-gauche étatiste, antisémite, conspirationniste islamiste, anti-américaine et environnementeuse de Mouyial, même si nous ne voulons pas vivre dans une telle dictature. Tolérer coûte que coûte que nos jeunes se fassent brainwasher par de la propagande communiste dans leurs cours par de sales hippies de profs communistes, ultra-syndiqués à tour de bras et nostalgiques de la Révolution tranquille, c'est savoir se montrer plus bas que tout et ça ne mérite pas de façonner notre liberté, car ma liberté, je la façonne par moi-même et c'est tout.

Voilà la dictature du Culbecistan dans laquelle nous vivons, dictature qui n’est même pas digne de la République de Cuba, de l’ex-URSS et de l’Allemagne nazie! Si le CRTC de la blogosphère, le grand Onlineguardian, le maître qui contrôle les blogues à la place de leurs propriétaires légitimes, c’est-à-dire les administrateurs de ces mêmes blogues, n’aime pas que j’expose la corruption qu’il endosse indirectement ou directement, je le mets au défi, oui, JE LE DÉFIE, de détruire ce blogue-ci. Détruisez-le et je vous mets même au défi DE ME BARRER À VIE DE LA BLOGOSPHÈRE!!!!!! Avez-vous compris? M’entendez-vous? Me lisez-vous? Êtes-vous capables? Avez-vous des couilles, sale organe fasciste et totalitaire étatiste du gouverne-maman qui élimine la liberté d’expression et les opinions démocratiques et légitimes qui ne font pas son affaire, hein? Détruisez ce blogue et barrez-moi à vie de la blogosphère! Si vous le faites, JE NE REVIENDRAI PAS SUR UN TROISIÈME BLOGUE. Prenez ça comme une menace si vous le voulez, car je ne m’en cache même pas : C’EST UNE MENACE!

Bien sûr, chers lecteurs et chères lectrices, je sais que je me suis mis dans la marde en écrivant ce que je viens d’écrire, mais il fallait que ma haine envers Onlineguardian et envers le CRTC sorte et ça m’a fait du bien d’écrire ça. Je n’ai absolument aucun regret. Si ils abolissent à nouveau mon blogue et qu’il me barre à vie de la blogosphère, je tiens à vous dire combien bloguer fut une expérience formidable pour moi et, même si le trafic de mes deux blogues n’a jamais vraiment dépassé celui des grands sites comme Antagoniste.net ou Le Québécois libre, sachez que j’ai toujours eu un objectif en tête : informez les gens le mieux possible selon une approche honnie par les médias, soit le libertarianisme, et prouver également que l’on peut être souverainiste ET libertarien, car ces deux idéologies se complètent. J’ignore ce qui va arriver à ce blogue, si il sera aboli par Onlineguardian ou non, mais, si il ne l’est pas, je pourrai continuer à bloguer en paix, car j’aime toujours ce que je fais ici et j’ai toujours la même passion que j’avais pour la blogosphère le 8 mars 2008, jour de la naissance de mon premier blogue sur sosblog.

Onlineguardian a voulu me faire taire comme le Plateau veut faire taire Sylvain Bouchard et ça, c'est inacceptable et même anormal dans un système dit démocratique.

Entre-temps, pour finir ce billet-là en beauté, voici ce que pense le toujours très pertinent et instructif Jean-Jacques Samson sur tout ça! Je vous invite à lire sa chronique en écoutant comme musique de fond la chanson La censure pour l’échafaud de Loco Locass que je dédie à Mère Térésa David, à Christiane Charrette, à Benoît Dutrizac, à Onlineguardian, au CRTC et à toute l’élite plateausarde de Mouyial, l’épicentre de Culbecistan suicidaire et fémi-fasciste.





La chronique de J. Jacques Samson
Une nouvelle Jeanne d'Arc
J. Jacques Samson
05/02/2009 10h47


Françoise David est une politicienne active, co-cheffe et candidate de Québec solidaire, un parti marginal à connotation communiste et souverainiste qui a recueilli 3,7 % des voix aux élections du 8 décembre dernier. Le choix de cette personne pour représenter les militantes féministes dans le cahier d'exercices du cours d'Éthique et culture religieuse est au minimum une erreur de jugement de la part des responsables du matériel scolaire ou, au pire, une volonté philosophique d'offrir Mme David comme modèle à des élèves du secondaire.

Ces derniers la reconnaîtront inévitablement à la télévision ou dans les journaux lorsqu'elle apparaîtra en tant que porte-parole de Québec solidaire et ils seront enclins à accueillir favorablement ses propos politiques.

Le gouvernement du Québec fait la chasse à une entreprise commerciale comme Saputo qui cherche à faire goûter ses petits gâteaux Vachon aux élèves ; il interdit la publicité destinée aux enfants ; il bannit la commandite de certains équipements en milieu scolaire ou de la santé ; il retire tout symbole religieux au nom de la liberté de choix ; mais le ministère de l'Éducation donne à répétition son imprimatur à du matériel qui fait la promotion d'orientations gauchistes ou du syndicalisme.

Le féminisme n'est pas de gauche, mais la porte-parole de Québec solidaire, à qui on accorde un traitement de vedette, l'est à l'extrême.

Les parents du Québec constatent depuis longtemps avec impuissance le lessivage de cerveau que les enseignants font subir à leurs enfants. Ce phénomène n'est d'ailleurs pas étranger à la montée de popularité des écoles privées. Outre l'encadrement plus serré que celles-ci offrent, de nombreux parents veulent soustraire leurs enfants de l'emprise idéologique des enseignants du réseau public et leur permettre de se développer dans un milieu où les valeurs mises de l'avant correspondent davantage aux leurs.

De nombreuses autres femmes québécoises, à commencer par Thérèse Casgrain, ont fait plus pour l'avancement des femmes que Mme David et auraient pu être présentées aux élèves pour illustrer ce mouvement.

De plus, ce cahier d'exercices n'appartient pas aux commissions scolaires. Si l'idée de l'endommager en déchirant une page pour participer à un petit concours n'est pas très brillante de la part de l'animateur Sylvain Bouchard de la station 93,3, la ministre de l'Éducation, Michelle Courchesne, a certainement un ménage plus important à faire chez les hurluberlus à barbichette de son ministère que dans le contenu d'un show matinal de radio.

Quant au CRTC, qu'il analyse d'abord le scandale du dernier Bye-Bye, dans le cadre de la mission de Radio-Canada telle que définie dans la Loi sur la radio-télédiffusion canadienne. Ce qui s'est fait là, avec des deniers publics, est mille fois plus scandaleux que la supposée offense de Bouchard à Françoise David.

Mme David, qui a de nombreux alliés dans les médias, a obtenu ces derniers jours, de toute façon, une publicité qui vaut en réparation beaucoup plus que les préjudices qu'elle aurait pu subir.

Un ado attardé

Sylvain Bouchard est une version édulcorée de Jeff Fillion. Il vise les mêmes strates de clientèle ; il propage les mêmes idées ; il invoque la même liberté d'expression ; il va juste un peu moins loin dans le choix des mots. On ne peut l'accuser pour autant de faire de la «radio poubelle». Il est aussi resté, à certains égards, un adolescent attardé. Il s'émoustille aussitôt qu'il est question des attributs sexuels des femmes et il a des montées de testostérone en parlant de football. Je lui reconnais toutefois le talent d'avoir mené certaines bonnes entrevues d'affaires publiques qui ont fait avancer des dossiers chauds.

Mais il est friand de coups d'éclat pour attirer l'attention sur son émission et il attise artificiellement des polémiques. Les fonctionnaires de la Ville de Québec étaient tombés dans le panneau avant Françoise David et Pierre Falardeau. Il est aussi un narcissique insatiable qui ne tolère pas assez bien la chaleur du four pour être cuisinier et ses interminables jérémiades sur son pauvre sort chaque fois qu'il reçoit un coup me tapent sur les nerfs. Je pitonne alors, ce que devraient faire aussi les David et autres, plutôt que de mordre à l'hameçon.




Sur ce, à demain, si ce blogue existe toujours!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire