lundi 7 décembre 2009

La monarchie britannique associée à Paul Desmarais et à Maurice Strong pour construire le Nouvel Ordre mondial à Copenhague?????







Par : Helga Zepp-LaRouche
Présidente et fondatrice de l’Institut Schiller


Le Sommet de l’ONU sur le climat, qui se tiendra à Copenhague, du 7 au 18 décembre 2009, avec la participation de 193 nations, 65 chefs d’État et de gouvernement et 20 000 délégués, repose sur une fraude gigantesque et il doit être, immédiatement, annulé. Il ne s’agit pas, uniquement, d’économiser les frais d’un évènement, dont le seul but est de promouvoir le malthusianisme, mais, également, d’empêcher l’instauration de facto d’un gouvernement mondial.

Alors que plus de mille scientifiques ont pris leurs distances avec la thèse du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) sur un réchauffement global causé par l’activité humaine, les manipulations incroyables qui ont été, récemment, révélées par des pirates informatiques qui ont intercepté les courriels de certains chercheurs de l’Unité de recherche sur le climat (CRU) de l’Université d’East Anglia, au Royaume-Uni, fournissent la preuve ultime du caractère frauduleux de cette affaire.


En réalité, les
données statistiques brutes, non-corrigées, provenant des stations météorologiques, indiquent peu ou pas de changement, au cours des 150 dernières années. La moitié des observatoires décèlent même un léger refroidissement et elles constatent, au contraire, que, depuis, environ, dix ans, nous assistons à un refroidissement global. À quoi bon, donc, une campagne aussi onéreuse, pour prouver le contraire?

La réponse est claire : à part toute une
armée de spéculateurs qui voient, dans le commerce des émissions de CO2, une nouvelle opportunité pour faire les poches de la population, il s’agit, essentiellement, d’une politique de l’Empire britannique, ou, plus précisément, du Prince Philip d’Édimbourg! Ce dernier a exprimé, à plusieurs reprises, son souhait explicite de se réincarner en virus mortel, afin de contribuer, plus efficacement, à réduire la population. Le 12 novembre dernier, le patron américain du Fonds mondial de la nature (WWF), organisme co-fondé par le Prince Philip, déclara à la presse : «Nous estimons fondamental, pour le président Barack Obama, de se rendre à Copenhague, afin de regarder les autres dirigeants dans les yeux, de leur communiquer notre engagement, en tant que pays et d’obtenir le leur.», et Obama a, promptement, annoncé, revenant, ainsi, sur ses déclarations antérieures, qu’il ira à Copenhague, le 9 décembre prochain!


De plus,
il est monstrueux qu’une organisation officielle de l’ONU, en l’occurrence, le Fonds des Nations-Unies pour la population (UNFPA), et le gouvernement danois veuillent mettre, officiellement, la question de la réduction de la population à l’ordre du jour du Sommet sur le climat. Selon le journal danois Berlinske Tidende, la ministre danoise du Développement, Ulla Toerness, a admis le caractère controversé de cette proposition qui, dans plusieurs pays, demeure tabou. Mais, puisqu’il y a un lien entre la croissance démographique et le changement climatique, cette proposition remporte, aussi, le soutien complet du premier ministre danois.

L’organisation britannique Optimum Population Trust (OPT), qui mène une croisade ouverte en faveur d’une réduction démographique globale, affirme, dans une étude, que l’une des meilleures façons de combattre le prétendu «réchauffement global» consiste à empêcher les naissances, parce qu’éviter la naissance de nouveaux «pollueurs» est un moyen bien moins coûteux d’endiguer la «catastrophe climatique» que d’acquérir des sources d’énergie renouvelable. Selon l’étude, on pourrait empêcher un demi-milliard de naissances et, donc, 24 milliards de tonnes de CO2 sur les 40 prochaines années, ainsi qu’une dépense de 200 000 milliards de livres sterling.

Tout aussi révélateur est le fait que, selon le magazine Forbes, les «14 personnes les plus riches du monde», qui ne sont pas les moins étrangères à l’économie de casino que nous subissons aujourd’hui, se sont déjà réunies, le 5 mai de cette année, chez le président de l’Université privée Rockefeller! Pour Bill Gates, Warren Buffett, Michael Bloomberg, George Soros, Peter Peterson, David Rockefeller Jr. et d’autres participants à ce cénacle, la croissance démographique représente, assurément, la pire menace environnementale, sociale et industrielle de notre époque.

Par ailleurs, le 5 juin dernier, se déroulait, à la
London School of Economics, la Conférence préparatoire au Sommet de Copenhague, organisée par le Policy Network, le think-tank de Tony Blair. Celui-ci, dont la paternité de la guerre en Irak fait, aujourd’hui même, l’objet d’une enquête au Royaume-Uni, y a prononcé le discours d’ouverture, soulignant la nécessité d’un «changement révolutionnaire d’attitude». Pour cela, les États-Unis devraient, à eux-seuls, réduire leurs émissions de CO2 à un dixième de leur niveau actuel! Blair a, clairement, estimé que le plus gros problème est que la Chine veuille réaliser «la plus grande industrialisation que le monde n’ait jamais vue».

Lors d’une conférence de trois jours sur le thème de «la grande transformation», organisée à Essen, en Allemagne, par la Fondation Mercator, en collaboration avec l’Institut du climat de Potsdam et de Wuppertal, on pouvait lire ceci, dans le prospectus présentant le panel du quatrième groupe de travail : «Les sociétés démocratiques peuvent-elles faire face aux effets de profonds changements du climat global ou des régimes autoritaires seraient-ils plus à même de mettre en oeuvre les mesures nécessaires?»! L’un des participants, Hans-Joachim Schellnhuber, qui dirige l’Institut du climat de Potsdam, y avait, récemment, invité le Prince Charles à une «discussion d’experts sur les thèmes de l’environnement et du climat». Schellnhuber est, par ailleurs, un dignitaire de l’ordre britannique le plus prestigieux : l’Ordre de la Jarretière!

On ne peut qu’être d’accord avec
Lord Christopher Monckton, dans son analyse de l’imposture climatique et de la Conférence de Copenhague : il s’agit bien, en effet, d’une tentative d’établir un gouvernement mondial non-élu, jouissant de pouvoirs considérables et sans précédent! Pris en flagrant délit de mensonge, un petit groupe de «scientifiques» est, désormais, reconnu coupable d’un acte frauduleux et criminel! L’ex-ministre des Finances britannique, Lord Nigel Lawson, rejoint par tout un groupe d’autres Lords, auteurs et journalistes, vient de lancer un nouveau site Internet, ainsi qu’une Fondation de politique du réchauffement climatique (GWPF), voués à combattre cette imposture.


Hélas, il ne fait aucun doute qu’un
consensus existe dans le camp pro-britannique de l’Establishment international, pour répondre à la crise systémique financière mondiale par un nouveau fascisme, sous lequel les pauvres, les faibles et les malades seront sacrifiés aux intérêts spéculatifs.


Une telle politique tombe sous le coup du
Procès de Nuremberg de 1946. Quiconque entend participer à la Conférence de Copenhague devrait y réfléchir! Après tout ce que le grand public vient de découvrir, il n’y a qu’une solution raisonnable : annuler au plus vite ce Sommet!







Au fait, je vous rappelle que David «le petit japanouille à barbiche*» Suzuki, un autre pape de l’environnementerie, a déjà dit que Lucien Bouchard avait été fou de troquer la planète pour le Québec, car le mouvement souverainiste du Québec nuit à l’environnement (comme si le poste de ministre de l’Environnement du Canada était resté vacant, depuis 1990, tape sur la tête de ce sale raciste colonisateur anglais avec un marteau!), que l’on devrait cesser toute croissance économique et tout progrès technologique, que les politiciens qui ne se préoccupent pas de l’environnement devraient être jeter en prison (attaboy!!!) et que les gouvernements devraient instaurer des politiques dénatalistes (il a, lui-même, 5 enfants, bordel!!!) pour «protéger l’environnement». Si cet éco-fasciste-là le dit, c’est que ça doit être vrai, hein?

*
L’expression est de feu Pierre Falardeau.

De plus,
ce clown de Suzuki a déjà exigé (oui, oui, monsieur donne des ordres, maintenant!) que les Canadiens habitent dans des tours d’habitation, tout en partageant leurs appareils électroménagers et en vivant, en quelques sortes, comme des fourmis. C’est vraiment drôle, voire même ironique, de voir un environnementeur demander à des êtres humains de quitter la nature pour habiter dans une caverne de béton «écologique»!



Que dire de plus? Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais!

Pendant ce temps-là,
la propagande médiatico-réchauffiste (et religieuse) continue de plus belle! Hé, merde!


En guise de complément d’information sur ce sujet, je vous conseille de lire
ce billet du Brouilleur d’ondes, de même que celui-ci, ainsi que d’écouter, jusqu’au bout, cette entrevue que André Arthur avait réalisée, en 2005 (donc, 4 ans avant le Climategate), avec un géographe de l’UQTR (un sceptique qui est faiblement financé par Environnement Canada) que l’on a voulu faire taire et que l’on a interdit de publication, parce qu’il n’avait pas les «bonnes» conclusions, aux yeux de ses collègues réchauffistes, ce qui fait vraiment peur à entendre.

Autres choses en vrac

Mais,
quelle sorte de député les gens de Rivière-du-Loup ont-ils élu, tabarnac???? Mais, non, on ne pouvait, quand même, pas voter pour le «maudit séparatisss à marde» qu’est Paul Crête, n’est-ce pas, ma gang de saletés d’ex-adécrisses, vous, hein?????


Pour ceux et celles qui douteraient encore de la
nuisance du CRTC dans notre liberté d’entreprendre, je vous conseille de lire ceci.

Match du centenaire du Canadien de Montréal : tout ce qu’on leur demandait, c’était de ne pas gâcher le party avec une défaite et ils nous ont écouté en gagnant le match! Ha! Ha!


Retrait des chandails de Émile «Butch» Bouchard et de Elmer Lach : il commençait à être le temps, christie! Un peu plus et ces deux ex-grands joueurs du premier quart de siècle du CH (1909-1959) mouraient avant de pouvoir voir cet honneur suprême leur être accordé de leur vivant! Non, mais, quel cafouillage historique que fut ce dossier-là, c’est, absolument, incroyable!

L’histoire du fameux 0,05 de Jean-Marie Déconnecté : vous devez, absolument, lire cet excellent billet de Ian Sénéchal! Moi-même, je n’aurais pas pu dire mieux! Au fait, Jean-Marie Déconnecté reçoit 30 000$ par année du Ministère des Transports du Québec pour vanter le ministère dans les médias et pour nous servir sa propagande étatico-coercitive et, ainsi, régenter nos vies, ce qui fait qu’il est sur le payroll de Julie Boulet, alors qu’il est supposé être neutre. J’en rage, ostie!




Ah oui, je tiens, aussi, à dire que
j’ai vraiment dans le cul cet idiot de première qui glorifie un assassin et un fou dangereux comme Marc Lépine! On a beau vouloir que les hommes et les femmes soient égaux et que les mensonges fémi-fascistes soient débusqués au grand jour, mais il y a, quand même, des maudites limites à ne pas franchir dans les propos que l’on peut tenir pour y arriver, surtout quand ces dits propos-là sont, clairement, haineux et qu’ils incitent, carrément, à la violence.




Hey,
Ti-Gilles et sa troupe de yes-men qui boycottent la cérémonie en hommage des victimes de Marc Lépine, pour protester contre l’abolition du Registre des armes à feu et Marie-Claude Lortie qui se fait, clairement, la pom-pom-girl de ce Registre complètement inutile et coûteux, aujourd’hui! Mais, c’est le monde à l’envers, toi! Jamais on ne commémore le nom des victimes de Denis Lortie, comme on le fait pour celles de la tuerie de la Polytechnique, alors que les deux événements font partie de notre Histoire et qu'il y a un devoir de mémoire à faire pour les deux événements, mais ça, il n’y a rien là, puisque les victimes de Lortie n’étaient que des hommes!

5 commentaires:

  1. Dépopulation, ça dépend pour qui...les purs laines québecois ont besoin de se reproduire eux pour assurer la survie de la nation...pour devenir un jour plus nombreux que...les chinois ;)!!

    RépondreSupprimer
  2. "il n’y a rien là, puisque les victimes de Lortie n’étaient que des hommes!"

    Faux, à preuve cet article:

    http://grandquebec.com/histoire/assemblee-denis-lortie/

    "En le voyant, la préposée à l’accueil, Jacinthe Richard, se précipite sur le téléphone d’urgence mis à sa disposition, mais elle a à peine le temps de lancer l’alerte qu’une balle lui transperce le thorax. Heureusement, Mme Richard survivra à l’épreuve."

    RépondreSupprimer
  3. @ Tym.

    Une dépopulation, c'est une dépopulation et ce qui va se passer à Copenhague, c'est, ni plus, ni moins, que le prélude à un génocide de la race humaine pour permettre à Desmarais et à Strong d'établir leur Nouvel Ordre mondial (gouvernement mondial), sous des intentions frauduleuses (sauver la planète du réchauffement climatique qui n'existe pas)!

    Le combat contre le Nouvel Ordre mondial concerne tous les peuples de la planète, pas juste les Québécois!

    Pour Lortie, je voulais parler des victimes qui n'ont pas survécues. Les morts qu'il a causés, si vous préférez!

    RépondreSupprimer
  4. Moi non plus j'en veux pas de la dépopulation du globe parce que ça faire moins de mâle pour me fourrer.

    Anita

    RépondreSupprimer