samedi 2 octobre 2010

La Crise d'Octobre 1970 : revue et corrigée par votre blogueur préféré!!!











Hey, ça, là, même après 40 ans, on ne peut pas croire aucun fait qui est sorti sur ce sujet-là!!!


Ce que je vais vous raconter là, ce sont toutes des informations que vous êtes capables d’aller vérifier, même si c’est un peu compliquer de le faire, dans des anciens articles de journaux et, surtout, dans les anciennes dépêches de la Presse canadienne!!!

















Ensuite, le ministre du Travail, Pierre Laporte, a été enlevé, cinq jours plus tard, par la Cellule Chénier!!! Mais, à ce moment-là, dû à l’enlèvement de Cross, le Québec était en état d’alerte, le premier ministre Robert Bourassa était parti en vacances et Laporte était le premier ministre par intérim et, ce faisant, sa maison était surveillée, par la police, durant 24 heures par jour et durant 7 jours par semaine, sauf durant l’heure où il a été enlevé, comme par hasard!!!

Tout le monde connaissait son char!!! Tout le monde connaissait le numéro de sa plaque d’immatriculation par coeur!!! Ça passait partout dans les journaux, et ce, à tous les jours!!! On l’a retrouvé sur la base de Saint-Hubert, une base militaire qui contient des armements et dont la garde avait, justement, été doublée!!!











































Pour moi, les vraies organisations terroristes, dans toute cette histoire, ce n’est pas juste le FLQ!!! Ce sont, aussi, la GRC et le SCRS!!!


Ils ont utilisé la même tactique avec la Crise d’Oka!!!


Les Services secrets canadiens ont utilisé des agitateurs et ça leur a pris juste une poignée d’agitateurs pour jouer sur le sentiment d’infériorité et de victimisation des Québécois «racistes» qui «briment les autochtones» (alors que, 12 ans plus tard, Bernard Landry, un «maudit séparatisss à marde», signait la Paix des Braves avec les Premières nations) pour ramener le OUI dans les bas-fonds des sondages!!! On était peu de temps après l’échec de l’Accord du Lac Meech et après le Rapport Charogne. Les Québécois en avaient plein le cul du fédéral. Pour une fois dans leur vie, ils voyaient clair dans le jeu des fédéraux et des monarcho-fédérastes et ils voulaient faire l’indépendance du Québec à la hauteur de 75%, ce qui constitue toujours un record de tous les temps!!! Meech est tombé et, tout de suite après ça, la Crise d’Oka est arrivée et, en trois semaines, le OUI a chuté en bas de 45%!!! Ça n’a pas coûté cher, ça!!!








Je nous souhaite d’avoir une vraie démocratie, un jour!!!




Lire aussi ailleurs sur le Web









À écouter aussi







Aucun commentaire:

Publier un commentaire