jeudi 19 avril 2012

Nostalgie d'une belle époque!!!





















































































































Les élections générales albertaines m’offrent une opportunité en or, pour parler d’un homme qui a toute mon estime : Ralph Klein, premier ministre de l’Alberta de 1992 à 2006!!!

Ralph Klein est l’une des personnalités politiques provinciales canadiennes qui auront le plus marquées leur province et le pays en entier, lors des deux dernières décennies!!! On ne peut guère le comparer qu’à Maurice Duplessis, pour trouver un premier ministre québécois qui lui arrive, à la cheville!!!

Disons-le, franchement : lorsqu’il a prit le pouvoir, en Alberta, en 1992, la province était, en chute libre!!! La dette de la province atteignait des proportions qui étaient gargantuesques, le budget était, lourdement, déficitaire, l’économie albertaine était sclérosée, le corporatisme menait le bal, l’État souffrait d’une grave crise d’embonpoint, les entrepreneurs étaient étranglés, l’impôt provincial était à un niveau confiscatoire et une paupérisation sociale semblait être inéluctable!!! Puis, Ralph Klein est arrivé et, en une décennie, il a accompli ce qui semblait être impossible : il a redonné la vie, la fierté et la dignité, à sa province!!! Il a mené de drastiques réformes fiscales et de drastiques réformes économiques qui étaient, parfois, douloureuses, certes, mais il en avait averti les Albertains, lors de son élection!!! Et, les Albertains lui ont fait confiance, à quatre reprises!!!

De massives coupures, dans les dépenses de l’État, des privatisations de sociétés d’État inutiles, comme l’équivalent albertain de la SAQ, et un développement des ressources naturelles de la province ont eu cours, malgré les hauts cris de toute la nébuleuse de gauche et de ceux des groupes de pression de tous les ordres, devant qui il ne s'est jamais couché!!! Il s’est, également, opposé, au Protocole de Kyoto!!!

Ces réformes ont fait de l’Alberta une province qui s’est ancrée, de plein pied, dans l’ère post-industrielle, et la province qui est la plus riche du Canada!!! Par ces réformes, Klein a, non seulement, pondu des budgets qui étaient équilibrés, enregistrant même des surplus budgétaires, mais il a, complètement, éliminé la dette de la province, pour, ensuite, baisser les impôts des Albertains!!! Il a même pu faire profiter, personnellement, les Albertains des revenus du développement des sables bitumineux, grâce à l’équivalent d’un revenu de citoyenneté!!!

Ses successeurs conservateurs n’ont pas été, à sa hauteur, pour préserver son héritage!!! Il est, désormais, avéré qu’il a été poussé, à la démission, par des gens qui voulaient se montrer plus conciliants que lui, sur diverses questions!!! Il n’en reste pas moins que l’histoire personnelle de cet animateur de radio de profession, qui fut, également, le maire de Calgary de 1980 à 1989, est une merveilleuse description de l’ascension politique d’un homme qui était hors du commun, qui était haut en couleurs et qui était issu d’un milieu familial qui était très modeste, vers les plus hautes fonctions de sa province
!!!










Dès lors que les années de Ralph Klein, en Alberta, ont, aussi, été celles où Mike Harris dirigeait l’Ontario de 1995 à 2002, on peut mesurer, pleinement, à quel point elles étaient fastes!!! Contrairement au contexte actuel, une véritable synergie philosophique existait, entre l’Alberta et l’Ontario!!! Et, pendant que Ralph Klein redressait l’Alberta, Mike Harris redressait l’Ontario, après les piteuses années de Bob Rae, offrant, ainsi, à l’économie ontarienne, une véritable opportunité de se réinventer, grâce à sa «Révolution du bon sens» qui reprenait, essentiellement, les thèses de Friedrich Hayek!!!

Ce que Ralph Klein et ce que Mike Harris avaient, en commun, était une vision qui était lucide de ce qui permet la prospérité économique et de ce qui libère le talent et l’entrepreneurship, sans compter un attachement qui était fondamental, à la liberté d’entreprise, et une compréhension qui était claire de ce qui sépare le Bien et le Mal, la liberté de l’oppression et la démocratie du totalitarisme
!!!

Le Québec, lui, s’enfonçait, convenablement, dans l’ornière, dans l’étatisme tout azimut, dans le syndicalisme exalté, dans l’écologisme radical et dans le multiculturalisme délétère, sous les gouvernements du Parti québécois qui se sont succédés, à cette même époque!!! Mais, il existait une opposition, au sein duquel les idées libérales et les idées conservatrices avaient, encore, le droit de cité, opposition qui était incarnée, notamment, par les ministres Jacques Brassard et Joseph Facal!!! À la même époque, un jeune homme politique qui semblait être très prometteur siégeait, également, à l’Assemblée nationale, en rêvant d’une Révolution, à la Ralph Klein et à la Mike Harris, pour redresser le Québec consensuel de l’époque, car il voyait déjà le mur vers lequel le Québec fonçait!!! Ce jeune homme s’appelait Mario Dumont!!!

Il y avait, également, un autre homme politique que je me voudrais de ne pas nommer, ici, car, à l’époque, il débarquait du fédéral, en portant l’ambition de réinventer le Québec et de le sauver du marasme économique qui le guettait déjà!!! Il avait un fort désir de s’attaquer, aux vaches sacrées!!! Il voulait changer ce système néo-aristocratique, mettre fin à cette dictature clientéliste qui rongeait le Québec de l’intérieur et se débarrasser des faux missionnaires!!! Cet homme s’appelait Jean Charest!!!

«L’État nous a, jadis, fait bondir, en avant!!! Il est, maintenant, en train de nous ralentir!!! Il faut revoir et il faut réécrire sa mission!!! L’État qui est tentaculaire, qui est obèse et qui se substitue, aux entreprises, aux banques et à l’initiative individuelle, c’est terminé!!!», disait-il, alors, à l’époque!!! Et, c’est avec ce programme électoral qui était innovateur, qui était ambitieux et qui était fécond que le Parti libéral de Jean Charest a prit le pouvoir, au Québec, en 2003!!! On connaît la suite!!!

Voilà dans quelle époque que j’ai grandi et je ne peux, en parlant de ça, m’empêcher de ressentir un brin de nostalgie, surtout quand je regarde le contexte actuel
!!!










Six années se sont écoulées, depuis que Ralph Klein a quitté son poste, Mike Harris ayant quitté le sien, quatre années plus tôt!!! À l’instar de Klein, les successeurs conservateurs de Harris n’ont pas été, à sa hauteur, de par leur fadeur et de par leur inconstance!!! Le Parti conservateur de l’Ontario a perdu le pouvoir, en 2003, aux mains du Parti libéral, et l’Ontario est dirigée, depuis ce temps-là, par un homme qui représente l’incarnation même du consensus gauchiste est-canadien, à un point tel que, quand j’entends parler cet homme, Dalton McGuinty, je me surprends à trouver des qualités de leader, en Jean Charest!!! Grâce à Dalton McGuinty, l’Ontario a perdu son statut de province qui est riche et elle reçoit, maintenant, de la péréquation, le chèque de BS de la Fédération canadienne qui provient, essentiellement, des revenus du développement des sables bitumineux de l’Alberta, sur laquelle il est si bon de cracher, dans le cadre de ce consensus gauchiste est-canadien!!!

Au Québec, pour s’attirer les sympathies de l’électorat, le Parti québécois s’enlise, dans la mélasse gauchiste, en copiant, maintenant, les idées socialistes de Québec solidaire, et tous les éléments qui formaient l’aile droite du Parti québécois ont quitté le bateau, depuis bien longtemps!!! Sa nocivité a pris des allures dont on mesure, encore, à peine les conséquences, si il devait prendre le pouvoir, aux prochaines élections québécoises!!!

Mario Dumont a quitté la vie politique, en mars 2009, dans l’humiliation et dans le déshonneur, et il s’est réfugié, à V Télé!!! Son parti politique, l’Action démocratique du Québec (l’ADQ), le parti qui était le porteur des idées qui étaient les plus fécondes, sur toute la scène politique québécoise, et à qui j’ai accordé mon tout premier vote, en tant que citoyen, n’existe plus, depuis le début de l’année!!! Il a été avalé, par un parti centriste de tout ce qu’il y a de plus mou et qui souffre d’une grave crise d’incohérence, entre les diverses factions qui le composent : la Coalition Avenir Québec de François Legault
!!!










Jean Charest est toujours le premier ministre du Québec et, avec le temps, il a troqué son habit d’agent de changement, pour celui de vulgaire gestionnaire du statu quo!!! Je l’ai beaucoup critiqué, ces dernières années, ici et ailleurs, car il a trahi la confiance que le Québec avait placée, en lui, en 2003!!! Toutes les ambitieuses réformes qu’il avait promis, en 2003, n’ont jamais été appliquées!!!

Pour remettre le Québec, sur la voie de la prospérité économique, il n’a rien trouvé de mieux que de pomper le fric des honnêtes travailleurs de la classe moyenne qui étaient déjà étranglés, par les taxes, par les impôts et par les tarifs de toutes sortes!!! Son dernier budget n’était qu’une simple opération de rafistolage, à l’aide de broche et à l’aide de ruban adhésif, et non pas un vrai budget réformateur!!! Il craint trop les groupes de pression de gauche, pour s’attaquer, comme il se devrait, aux dépenses de l’État, et il ne peut plus jouer, dans la colonne des revenus, les contribuables de la classe moyenne ne pouvant plus tolérer les sacrifices qu’on leur demande de faire, sans que le gouvernement fasse son bout de chemin, ce qu’il ne fait pas et ce qu’il ne fera, sans doute, jamais
!!!

Que reste-t-il de l’héritage de Ralph Klein, aujourd’hui??? Pour «remplacer» Klein, le Parti conservateur de l’Alberta a porté, à sa tête et au poste de premier ministre, un homme qui était aussi fade et qui était aussi inconstant que les prédécesseurs de Klein : Ed Stelmach!!! Celui-ci a quitté son poste, l’année dernière, pour laisser sa place, à une femme qui est encore plus fade et qui est encore plus inconstante que lui!!! Et, quand j’entends parler cette femme, Alison Redford, j’ai, dans ma tête, l’image d’une crypto-gauchiste qui usurpe l’étiquette conservatrice, pour faire avancer sa carrière et non pas pour poursuivre, sur l’héritage fécond de Klein!!!


















La dette de l’Alberta se chiffre toujours, à 0$, mais le budget de la province est déficitaire, depuis cinq ans, ce qui correspond, à peu de choses près, au nombre d’années où Ralph Klein a quitté la vie politique!!! Ses successeurs ont détruit son héritage, voilà ce qu’ils ont fait!!!

Que reste-t-il de l’image de Ralph Klein, ailleurs au Canada, comme, par exemple, au Québec??? Il ne reste que des clichés de propagande qui sont falsificateurs et qui sont haineux!!! Ces clichés abondent et ils viennent ensevelir les faits!!! Ce n’est pas étonnant que nombre de lecteurs de Radio-Canada se soient réjouis, lorsque l’on nous apprenait, l’année dernière, que Ralph Klein souffrait de la maladie de Alzheimer, à un niveau qui est très avancé, et que, à cause de cette maladie, il ne peut plus parler!!!

J’ai parlé d’une ère crépusculaire, pour le Parti conservateur de l’Alberta!!! Mais, je pourrais inclure, dans cette ère crépusculaire, le Québec en entier, l’Ontario en entier et l'Alberta en entier!!! J’aimerais envisager un redressement, mais, dans le cas des deux premières provinces susmentionnées, je ne vois rien venir!!! Il n’y a pas de Maurice Duplessis qui pointerait, sur l’horizon québécois!!! Il n’y a pas de Mike Harris qui pointerait, sur l’horizon ontarien!!!

En ce qui concerne l’Alberta, c’est différent!!! En 2009, un nouveau parti politique est né d’une fusion entre deux partis qui existaient déjà, pour former le Wildrose Party!!! Sa jeune cheffe, Danielle Smith, est une ancienne journaliste qui s’est présentée, en politique, par passion et presque par devoir, pour redonner, à sa province, l’honneur qu’elle a perdu, depuis le départ de Ralph Klein!!! Sur le plan constitutionnel, elle est autonomiste et elle veut revoir la formule de péréquation, afin qu’elle soit moins injuste, envers sa province!!! Actuellement, la péréquation dont l’argent provient, je le répète, du développement des sables bitumineux de l’Alberta sur laquelle on crache, écologisme radical oblige, empêche des provinces qui sont pauvres, comme le Québec, de tomber, en défaut de paiement
!!!










Quand vous devez réinsuffler la vie, la fierté et la dignité, à votre province, et que, en plus, vous devez donner l’argent que vous avez, durement, gagné, à une province de BS, comme le Québec, qui a décidé de se payer des programmes sociaux chromés mur à mur et dont le coût surpasse ses propres revenus et qui, contrairement à vous, ne veut pas développer ses propres ressources naturelles, ça n’arrange pas votre cause!!! Et, je dois dire que vous pouvez vous sentir floué, par cette situation-là!!!

L’élection du Wildrose pourrait créer un drôle de paradoxe!!! Comme le dit si bien le chroniqueur Éric Duhaime, «le mouvement dépendantiste du Québec, qui est composé de libéraux et de péquistes qui quémandent toujours plus d’argent, de la part du fédéral, pourrait, bientôt, se retrouver, à défendre des positions centralisatrices, contre une Alberta qui est, de plus en plus, autonomiste»
!!!

Sur le plan de l’économie, Danielle Smith adhère aux idées libertariennes et elle prône même le retour du revenu de citoyenneté, pour faire profiter, personnellement, les Albertains des revenus du développement des sables bitumineux!!! Dans le fantasmagorique débat, sur la question climatique, elle est, ouvertement, une climato-sceptique et elle compte rester fidèle, à ses principes, et ce, jusqu’au bout!!! Il faut bien se l’avouer : parmi tous les candidats qui sont en lice, à l’élection générale albertaine dont le scrutin aura lieu, lundi prochain, Danielle Smith est la plus en symbiose, avec les idées de Ralph Klein!!! À l’instar de Margaret Thatcher et de Ronald Reagan, Ralph Klein connaît une bien triste fin de vie, mais, fort heureusement, leurs idées perdureront toujours!!! L’espoir est là et il ne faut pas perdre cet espoir!!!

Colleen Klein, l’épouse de Ralph Klein, a donné son appui, à Danielle Smith, preuve de la très grande proximité, entre les deux personnages!!! Voilà un souvenir heureux qui s’entremêle, à l’avenir!!! L’Alberta était entre de bonnes mains, avec lui!!! L’Alberta serait entre de bonnes mains, avec elle!!! J’écris ce verbe, au conditionnel, car je ne suis, encore, sûr de rien!!! Je ne sais pas, si les appels, au vote stratégique, de la part du Parti libéral et du NPD, pour contrer le Wildrose, feront leur oeuvre!!! Je ne sais pas, si le travail des médias, pour contrer le Wildrose, fera son oeuvre
!!!










Pour tout vous dire, je commence vraiment à en avoir assez de cette campagne de diabolisation, à l’endroit du Wildrose, de la part des médias gauchistes, Radio-Canada en tête, surtout que les griefs qu’ils entretiennent, à l’endroit de ce nouveau parti, ne concernent que des propos innocents d’une lilliputienne minorité des candidats du Wildrose!!! C’est malheureux et c’est condamnable, mais la façon dont ces propos sont traités, notamment, par Radio-Canada, est le gage d’une généralisation, sur tout le Wildrose!!!

Moi qui croyais que les conservateurs représentaient Satan, pour eux!!! La couverture médiatique de la campagne électorale albertaine est biaisée, certes, mais elle est davantage anti-Wildrose qu’anti-conservatrice!!! Serait-ce parce que Alison Redford est une gauchiste et que Danielle Smith est la digne successeure de Ralph Klein, cet ancien premier ministre albertain qui en a le plus fait, pour l’Alberta, et que ces mêmes médias gauchistes ont, tellement, appris, à détester
???









Aucun commentaire:

Publier un commentaire